HomeLa nature dans la cité : émotions et représentations

HomeLa nature dans la cité : émotions et représentations

*  *  *

Published on Tuesday, April 05, 2022 by Lucie Choupaut

Summary

L’expansion inévitable des villes du XIXe siècle modifie de plus en plus les rapports entre la ville et la campagne : des espaces ruraux disparaissent, d’autres se trouvent en contact direct avec la ville, tandis que l’aménagement urbain s’accompagne de la création d’espaces verts publics, réintroduisant en ville la nature en la domestiquant. Ce colloque s’intéressera aux changements de sensibilité et portera à la fois sur des émotions et des représentations – individuelles ou collectives – dont rend compte la littérature, sans oublier les réalités historiques et la dimension politique de certaines aspirations qui se font jour dans les imaginaires utopistes ou les idéologies de la ville résiliente.

Announcement

Présentation

L’expansion inévitable des villes du XIXe siècle modifie de plus en plus les rapports entre la ville et la campagne : des espaces ruraux disparaissent, d’autres se trouvent en contact direct avec la ville, tandis que l’aménagement urbain s’accompagne de la création d’espaces verts publics, réintroduisant en ville la nature en la domestiquant. Les défenseurs d’un urbanisme moderne – comme Hausmann à Paris – qui détruisent les quartiers historiques aux rues tortueuses mettent souvent en avant le bien-être des habitants et la nécessité d’aérer la ville pour des raisons hygiénistes. Mais si les beaux quartiers ou les nouveaux secteurs urbanisés bénéficient de cet effort, d’autres espaces urbains subissent les inconvénients de l’industrialisation : pollution et surpopulation. La ville devient le milieu de toutes les violences dans l’imaginaire conservateur, tandis que les socialistes perçoivent le monde urbain comme un univers hostile à l’homme. Les pensées libertaires, quant à elles, intègreront très vite des réflexions sur le rapport de l’homme et de la nature, faussé par la domination économique et sociale. Les premières revendications pré-écologiques sur l’aménagement urbain se trouveront ainsi fortement associées à une mise en cause des rapports sociaux.

Les grands travaux menés à Paris durant le XIXe siècle ont modelé un nouveau paysage urbain. Si les grands jardins privés tendent à disparaître dans les villes, l’espace public se végétalise tandis que la bourgeoisie fait entrer le vivant dans l’espace privé avec les jardins d’intérieur et les animaux domestiques. Toutefois l’écologie, esquissée d’abord par Haeckel, en 1866, ne conquiert sa place dans la science qu’au début du XXe siècle, et il faut attendre les années 1960 pour qu’elle s’impose à la conscience du grand public et se politise. Si on ne peut donc parler de conscience écologique et de défense de la biodiversité urbaine avant le XXe siècle, les mutations de la ville se répercutent dans les sensibilités et la littérature en rend compte, mettant en scène l’homme urbain et ses émotions au contact d’une nature à la fois plus proche au cœur de la ville et plus dominée ou menacée. Le ressenti des citadins alimente des rêves, des utopies, un imaginaire du jardin sauvage en ville ou le désir de brèves échappées à portée de calèche, mais aussi des réflexions plus concertées ou des expériences, comme la création de jardins ouvriers ou la construction de cités-jardins...

Ce colloque s’intéressera aux changements de sensibilité et portera à la fois sur des émotions et des représentations – individuelles ou collectives – dont rend compte la littérature, sans oublier les réalités historiques et la dimension politique de certaines aspirations qui se font jour dans les imaginaires utopistes ou les idéologies de la ville résiliente.

Programme

Université d’Oxford

Mercredi 20 avril 2022

Old Library, All Souls College

Séance 1 – reconstruire la nature en ville

14h30-17h

  • Jan SYNOWIECKI (EHESS)

La nature urbaine à Paris au XVIIIe siècle, un enjeu politique et environnemental

  • Bénédicte PERCHERON (Université Gustave Eiffel)

Les naturalistes français et la perception de la nature en ville au XIXe siècle

  • Juliette AZOULAI (Université Gustave Eiffel)

Les citadins à l’aquarium : le « musée vivant de la mer » au XIXe siècle

  • Pierre SCHOENTJES (Université de Gand)

Pierre Gascar : du mal urbain à la conscience écologique

18h-18h30 Lecture de Pierre SENGES

Jeudi 21 avril 2022

Maison française d’Oxford

Séance 2 – sensibilités environnementales et modernisation des villes

9h-10h30

  • Gisèle SÉGINGER (Université Gustave Eiffel)

Maxime Du Camp et Paris : nature et modernité

  • Nathalie MACHON (Muséum national d’Histoire naturelle de Paris)

La nature à Paris dans le projet du Baron Haussmann

  • Nacima BARON (Université Gustave Eiffel)

Embellissement des espaces ferroviaires et sensibilité environnementale (1920-2020)

11h-13h Visite du Oxford University Museum of Natural history et du Pitt Rivers Museum

Séance 3 – Paris naturaliste 

14h30-18h  

  • Alexandre FRONDIZI (Université de Neuchâtel)

« Les avantages réunis de la ville et de la campagne » : la villa Poissonnière, 1836-1876

  • Carmen HUSTI (Université Gustave Eiffel)

Le rêve d’une nature féconde dans Paris d’Émile Zola

  • Lucie GOURNAY (Université Paris-Est Créteil)

Les traductions anglaises de l’œuvre de Zola : le lexique de la nature en ville

  • Francesca GUGLIELMI (Sorbonne Université)

Les jardins dans l’œuvre de Huysmans

Vendredi 22 avril 2022

Maison française d’Oxford

Séance 4 – Pensées politiques de la nature en ville

9h-11h

  • Christie MARGRAVE (Université d’East Anglia)

Enjeux de pouvoir : la nature urbaine des romancières du début du XIXe siècle

  • Azélie FAYOLLE (Université Gustave Eiffel)

La nature de la ville saint-simonienne

  • Claude RETAT (CNRS/Sorbonne Université)

Anarchisme, ville et retour à la nature au XIXe siècle

  • Patrick MATAGNE (Université de Poitiers)

L’eau dans « la grande ville industrielle » : la pensée écologique d’Élisée Reclus

Séance 5 – Utopie et contre-utopie

11h15-13h

  • Claire BAREL-MOISAN (CNRS. École Normale Supérieure de Lyon)

Les cités futures : rêves d’harmonie entre ville et nature dans les fictions d’anticipation

  • Kevin PELLADEAUD (Université Grenoble Alpes)

De la cité chimique et industrielle : ambiguïtés du lien entre ville et nature dans la littérature d’anticipation à la Belle-Époque (1880-1914)

  • Bertrand MARQUER (Université de Strasbourg)

Ordonner la nature : l’asile psychiatrique comme cité idéale

Séance 6 – Ensauvager la ville ?

14h30-16h30

  • Émilie FRÉMOND (Sorbonne-Nouvelle)

Le surréalisme, à la ville comme à la campagne

  • Rémi GRISAL (Université Aix-Marseille)

Le monde agricole en ville : pratiques et représentations (Marseille au XIXe siècle)

  • Jonathan BARKATE (Université Gustave Eiffel)

De la mue animale à la mue auctoriale : l’homme et l’animal au cœur de la ville dans Gros-Câlin de Romain Gary

17h-17h30 Lecture de Pierre SENGES

Informations diverses

Programme Urbanature – Savoirs et cultures de la biodiversité urbaine (XIXe-XXIe siècle)

I-Site Future – Université Gustave Eiffel

en partenariat avec l’Université d’Oxford

Responsable du programme Urbanature : gisele.seginger@univ-eiffel.fr

Organisateurs : gisele.seginger@univ-eiffel.fr et catriona.seth@mod-langs.ox.ac.uk

Renseignements : benedicte.percheron@univ-eiffel.fr

Site internet

Places

  • All Souls College et Maison française d'Oxford
    Oxford, Britain

Event format

Full on-site event


Date(s)

  • Wednesday, April 20, 2022
  • Thursday, April 21, 2022
  • Friday, April 22, 2022

Keywords

  • nature, ville, urbanisme, environnement

Contact(s)

  • Bénédicte Percheron
    courriel : benedicte [dot] percheron [at] univ-eiffel [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Bénédicte Percheron
    courriel : benedicte [dot] percheron [at] univ-eiffel [dot] fr

To cite this announcement

« La nature dans la cité : émotions et représentations », Conference, symposium, Calenda, Published on Tuesday, April 05, 2022, https://calenda.org/985530

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search