HomeLes rapports entre technologies numériques de captation et société

HomeLes rapports entre technologies numériques de captation et société

Les rapports entre technologies numériques de captation et société

Gestes techniques et simulation 3D - Bourse de thèse en sciences techniques et sociétés (STS)

*  *  *

Published on Thursday, April 07, 2022 by Céline Guilleux

Summary

Le laboratoire « Performance santé, métrologie santé » (PSMS) de l’université de Reims Champagne-Ardenne, dans le cadre du projet ANR « La simulation 3D du geste professionnel comme négociation axiologique sur le travail humain. Sociologie de la mesure de l’activité corporelle dans le contexte hyper-industriel : métrologie, 3D, axiologie », propose une bourse doctorale pour une thèse sur les rapports entre technologies numériques de captation et société, pour une durée de trois ans à partir de septembre 2022.

Announcement

Description du projet

Le projet "Métrologie, 3D, Axiologie" Me3dAx vise à étudier le processus socio-technique par lequel sont produites les simulations 3D des gestes techniques et professionnels. Il se propose notamment de saisir les différentes étapes qui permettent de capter et modéliser l’intervention du corps humain dans un cycle de production de la valeur. Dans cette perspective le projet s’intéressera aux façons par lesquelles les points de vue pluriels sur la « valeur » (sociale, culturelle, économique, professionnelle) du geste professionnel peuvent être inscrits numériquement. Cette recherche prend en effet départ de l’hypothèse que les mesures produites pour enregistrer et modéliser le geste technique traduisent, souvent de manière implicite, des points de vue axiologiques sur l’engagement corporel dans le travail humain.

Dans cette perspective, Me3dAx se propose également de concevoir des outils organisationnels permettant de rendre explicite cette pluralité de jugements afin de remettre la question de la valeur du travail humain au cœur des projets de simulation numérique. En adoptant une approche pragmatiste sur la mesure de l’activité corporelle, le projet Me3dAx mobilisera principalement des concepts issus de la sociologie et de l’histoire des techniques. Le projet propose de mener à la fois une recherche historique sur l’évolution des mesures des engagements corporels dans les trois contextes, une ethnographie de laboratoire sur les pratiques concrètes de production de la simulation et une enquête sociologique sur les évaluations des gestes techniques internes aux différents groupes sociaux participant au cycle de production. En définitive, le projet Me3dAx entend décrire les choix techniques et sociaux par lesquels les sens multiples que l’on attribue à un engagement corporel sont traduits en un ensemble de mesures biomécaniques. Cette recherche souhaite ainsi produire des appuis théoriques et organisationnels pour la conception de programmes de captation dans différents contextes de production.

Missions

Le doctorant ou la doctorante contribuera au travail ethnographique de recueil en collaboration avec deux chercheurs/chercheuses post-doctorant.e.s (un historien et un sociologue) et produira une analyse socio-organisationnelle des données. Il ou elle pourra pour cette analyse s’appuyer sur les acquis des disciplines et des champs tels que la sociologie des sciences et des techniques, la sociologie et l’ergonomie de l’activité et les sciences de gestion.

Le travail de recherche devra aboutir à une thèse dont l’objectif principal sera de décrire finement le tissu socio-technique par lequel sont réalisées les captations et les modélisations numériques du geste professionnel, en révélant en particulier l’importance des configurations sociales dans le processus. Cela devra permettre d’aboutir à un diagnostic concernant le poids attribué aux différents jugements portés sur le geste professionnel (moral, économique, technique, esthétique…) dans le processus technique de simulation. 

À l’issue du travail de recherche, il est attendu que le doctorant.e propose des outils analytiques et/ou de conduite de projet permettant de concevoir une captation « coconstruite » dans laquelle les valeurs plurielles attribués à un geste puissent être effectivement pondérées.

La thèse pourra notamment poursuivre cet objectif général en développant des axes spécifiques :

  • La recherche pourrait s’intéresser de manière spécifique aux débats de valeurs qui traversent la problématique de la numérisation des activités sociales.  En particulier elle pourrait approfondir cette question en se penchant sur le développement de procédés de traduction algorithmique des savoirs et des savoirs-faire. S’inscrivant dans une réflexion critique sur l’intelligence artificielle et sur la notion de jumeaux numérique, la thèse pourra en ce sens questionner les possibilités de remettre le débat social « dans la boucle ».
  • La recherche pourra se concentrer de manière spécifique sur la question du « débat » en s’appuyant en particulier sur les acquis de l’ergonomie et de la philosophie ergologique autour de la méthodologie des « espaces de débat » et du concept de « débats de normes ». Il s’agira dans ce cas de se demander dans quelle mesure le programme de modélisation des gestes professionnels peut devenir une occasion de mettre en débat ce qui ‘vaut’ dans le travail en s’appuyant sur les enjeux ouverts par les choix de captation. 
  • C’est plus généralement en termes de management de l’innovation que la thèse pourrait se développer. Ainsi en s’appuyant en particulier sur les apports de la théorie de l’acteur-réseau et   sur la sociologie des pratiques métrologiques elle pourrait s’intéresser au rapport étroit entre les choix technologiques en termes d’instruments de modélisation et les choix d’association ou d’exclusions de certains acteurs sociaux dans le processus d’innovation.

Ces axes de recherche constituent un cadre général. Il conviendra, en fonction des compétences et centres d’intérêt du doctorant, de resserrer l’enquête sur une dimension plus spécifique et délimitée.

Profil du/de la candidat.e

  • Posséder un master en sciences sociales ou un master en ergonomie avec un intérêt notable pour le dialogue avec les sciences sociales ou un master en sciences de gestion avec un intérêt particulier pour le dialogue avec la sociologie des outils de gestion. 
  • Montrer la volonté d’orienter ses recherches autour de la question des rapports entre techniques et société ; un intérêt particulier pour les systèmes « cyberphysiques » et plus généralement pour les technologies de « l’industrie 4.0 » sera valorisé. 
  • Faire preuve d’un fort intérêt pour le travail d’équipe et les approches pluridisciplinaires, en montrant une prédisposition au dialogue épistémologique entre sciences sociales et sciences de l’ingénieur.
  • Montrer de bonnes capacités rédactionnelles.
  • Montrer de capacités à mener des enquêtes de terrain (autonomies, capacités relationnelles, prise d’initiative, analyse et critique des sources…) 

Informations pratiques

Le chercheur ou la chercheuse engagé.e sera encadré.e par le coordinateur du projet de recherche Me3dAx, Marco Saraceno, Maitre de conférences en Sociologie, et par William Bertucci, Professeur des Universités en Biomécanique. Il ou elle sera intégré.e dans leur laboratoire de recherche pluridisciplinaire, Performance, Santé, Metrologie, Société de l’Université de Reims Chamagne-Ardenne (PSMS, EA 7507) et s’inscrira notamment dans les axes Métrologie et Société. En combinant une direction dans la spécialité scientifique du doctorat (sociologie des techniques) avec une direction dans la spécialité techno-scientifique sur laquelle porte l’analyse socio-organisationnelle (métrologie biomécanique), le chercheur ou la chercheuse bénéficiera d’un suivi ciblé sur son travail d’enquête. Afin de renforcer cette approche d’acculturation trans-disciplinaire le ou la doctorat.e pourra bénéficier des formations en captation du mouvement délivrée dans le cadre du Master en Ingénierie et ergonomie de l’activité physique à l’UFR STAPS de Reims afin de se familiariser avec les enjeux techniques des pratiques de captation du mouvement étudiées. 

À côté du comité de Suivi de la thèse, qu’il reste à définir en fonction du profil, un groupe d’accompagnement sera formé par l’ensemble des collaborateurs du projet Me3dAx (une historienne, une sociologue, un philosophe, une anthropologue, un biomécanicien). 

L’allocation doctorale versée sera de 1 975 € bruts par mois.

Modalités de candidature

Les candidat.e.s intéressé.e.s peuvent contacter M. Saraceno (marco.saraceno@univ-reims.fr).

  • Une première sélection est faite sur dossier. Les candidats sont invités à envoyer un CV, une lettre de motivation permettant d'identifier comment le·la candidat.e envisage d'aborder les questions de recherche de la thèse,

avant le 9 juin 2022.

  • Les candidat.e.s retenu.e.s seront invités à un entretien début juin. 
  • Sélection finale : fin juin 2022.
  • Recrutement : septembre 2022.

Comité de sélection

  • Marco Saraceno (Sociologue, Maitre de Conférence, PSMS/URCA),
  • William Bertucci (Biomécanicien, Professeur des Université, PSMS/URCA),
  • Barthélemy Durrive, (Philosophe, Professeur Agrégé, IHRIM/ENSLyon)

Places

  • Reims, France (51)

Date(s)

  • Thursday, June 09, 2022

Attached files

Keywords

  • numérique, industrie 4.0, travail, technique, système cyber-physique, ergologie

Contact(s)

  • Marco Saraceno
    courriel : marco [dot] saraceno [at] univ-reims [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Marco Saraceno
    courriel : marco [dot] saraceno [at] univ-reims [dot] fr

To cite this announcement

« Les rapports entre technologies numériques de captation et société », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Thursday, April 07, 2022, https://calenda.org/986285

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search