StartseiteEspaces maritimes, temporalités et changements globaux

StartseiteEspaces maritimes, temporalités et changements globaux

Espaces maritimes, temporalités et changements globaux

Maritime spaces, temporalities and global changes

Quatrième congrès international du groupement d’intérêt scientifique « Histoire et sciences de la mer »

Fourth congress of Scientific interest Group of History and Sciences of the Sea

*  *  *

Veröffentlicht am Freitag, 15. April 2022

Zusammenfassung

Notion née dans les années 1970, le changement global renvoie à l’étude des interactions à court, moyen et long termes entre le climat, la biosphère, l’océan, les terres émergées et bien sûr les activités humaines. Cadre conceptuel systémique, le changement global invite à considérer la Terre comme un tout et il permet l’étude à toutes les échelles, autorise l’étude des sous-systèmes et ne considère pas les activités humaines comme un forçage extérieur au système mais comme un agent à part entière. Dans le cadre de son quatrième congrès, le groupement d’intérêt scientifique « Histoire et sciences de la mer » propose de mettre à l’étude le concept de changement global appliqué aux différentes échelles des espaces maritimes ainsi qu’aux interactions à court, moyen et long termes.

Inserat

Présentation

Notion née dans les années 70 (Lovelock & Margulies : 1974 ; Lovelock : 1999), le changement global renvoie à l’étude des interactions à court, moyen et long termes entre le climat, la biosphère, l’océan, les terres émergées et bien sûr les activités humaines (Goudie, 2017). Cadre conceptuel systémique, le changement global invite à considérer la Terre comme un tout et il permet l’étude à toutes les échelles, autorise l’étude des sous-systèmes et ne considère pas les activités humaines comme un forçage extérieur au système mais comme un agent à part entière. Dans le cadre de son IVe congrès, le GiS Histoire et sciences de la mer propose de mettre à l’étude le concept de changement global appliqué aux différentes échelles des espaces maritimes ainsi qu’aux interactions à court, moyen et long termes autour de cinq thèmes structurants.

Programme

Mercredi 18 mai 2022

9 h 30 – 10 h :  Accueil des participants & Ouverture du congrès

Session 1 : Les temporalités des flux & des échanges maritimes

Dépendant à la fois des conditions nautiques (embâcle, débâcle, régimes des vents, courants, envasement, ensablement…), des techniques de navigation et enfin de l’évolution des systèmes de production et d’échange, l’étude des flux et des échanges maritimes fournit une première entrée. Diverses évolutions, comme celle de la géographie des routes maritimes, des flux de marchandises échangées mais aussi des infrastructures nécessaires à l’animation des échanges seront examinées au prisme des changements environnementaux, climatiques ou météorologiques.

Modération : Silvia MARZAGALLI, Historienne, Université Côte d’Azur (France)

  • 10 h 00-10 h 30 : Werner SCHELTJENS, Historien, University of Bamberg (Allemagne) : « Trade through the Danish Sound in the aftermath of the ‘year without summer’ (1816-1819) »
  • 10 h 40-11 h 10 : Loïc MENANTEAU, Géographe, Université de Nantes (France) : « Le détroit de Gibraltar : conditions naturelles et navigation de l'Antiquité à nos jours »
  • 11 h 20-11 h 50 : Martin NDENDE, Juriste, Université de Nantes (France) : « La problématique de la codification du Droit des transports maritimes internationaux : enjeux, crises et évolutions »
  • 12 h 00-12 h 30 : Florian FONTRIER, Historien, OFPRA (France), « Migrations et changements globaux : l’émergence du concept de réfugié climatique »

Discussion à la suite de chaque intervention

Session 2 :  Gouvernance, adaptations, acceptabilités

Les changements globaux présentent des effets positifs ou négatifs pour les sociétés qui s’interrogent sur leurs causes, expérimentent leurs conséquences et transforment leurs interrogations et leurs craintes en exigences politiques. La question de l’accompagnement des changements globaux par les autorités renvoie à une série de défis tels que l’appréhension scientifique du changement, l’évaluation des capacités d’action sur ses causes, la mise en œuvre de plan d’accompagnement des crises et des adaptations nécessaires qui en découlent.

Modération : Martin NDENDE, Juriste, Université de Nantes

  • 14 h 00-14 h 30 : Romain GRANCHER, Historien, Université de Bretagne-sud (France) : « Une forêt sous la mer. Ménager les huitrières ‘naturelles’ des côtes françaises aux XVIIIe et XIXe siècles »                                                  
  • 14 h 40-15 h 10 : Hervé FERRIERE (visioconférence), Historien des techniques, Université de Bretagne-occidentale (France) : « Lanceurs d'alerte et tentatives d'un règlement international des pollutions marines par le pétrole durant l'entre-deux guerres (1919-1935) » 
  • 15 h 20-15 h 50 : Najat BHIRY, Géographe, Université Laval-Québec (Canada) : « Impact des changements climatiques sur les milieux humides nordiques et sur l'occupation humaine dans l'Arctique »                                                   
  • 16 h 00-16 h 30 : Anne CHOQUET, Juriste, Brest Business School  (France) : « Les questions de droit associé au transport maritime en Arctique »

Discussion à la suite de chaque intervention

Jeudi 19 mai 2022

9 h 00 - 9 h 15 : Accueil

Session 3 :  Ports, crises & épidémies

La question des chocs microbiens, de la mise en contact du vivant (hommes, animaux) avec des micro-organismes ayant voyagé au long cours est un autre effet de la globalisation progressive de l’Humanité, permis par le développement des activités maritimes. Le rôle joué par les ports dans le développement des épidémies ou des épizooties offre une approche originale du thème des changements globaux en lien avec les espaces maritimes.

Modération : Thierry SAUZEAU, Historien, université de Poitiers

  • 9 h 15-9 h 45 : Mathias TRANCHANT, Historien, Université de Bretagne-sud (France) : « Le projet ANR PortSan »
  • 9 h 55-10 h 25 :  Ana Maria RIVERA MEDINA, Historienne, Universidad Nacional de Educación a Distancia (UNED-Madrid) (Espagne), « Ports as gateways of disease and spaces of epidemics management in the first globalization »
  • 10 h 35-11 h 05 : Benoît POUGET, Historien, Aix-Marseille université (France) : « Ports algériens et quarantaines dans la seconde partie du XIXe siècle : contextes, enjeux, pratiques » 

Pause

  • 11 h 40-12 h 10 : Célia MIRALLES-BUIL, Historienne, Université de Strasbourg (France) : « La gestion quotidienne des épidémies dans le port de Lisbonne (1901-1945) »
  • 12 h 25-12 h 55 : César DUCRUET (visioconférence), Géographe, Paris-Sorbonne, Mariantonia LO PRETE, Géographe (visioconférence), Université Côte d'Opale, « Environnement et santé dans les villes portuaires européennes : vers une typologie »

Discussion à la suite de chaque intervention

Session 4 :  Variabilité, dynamiques de temporalités & ressources

Les mers et les océans constituent des espaces-réserves alimentaires, minéraux et énergétiques. Ces réserves ont été et restent connues, exploitées, gérées ou préservées en fonction de conditions scientifiques, techniques et humaines inégales. À toutes les époques, la question du niveau des réserves et des stocks disponibles interroge à la fois les activités humaines (impact, durabilité, soutenabilité) et les dynamiques de changements environnementaux, climatiques ou météorologiques.

Modération : Daniel FAGET, Historien, Aix-Marseille université

  • 14 h 20-14 h 50 : Arturo MORALES (visioconférence), Archéoichtyologue, Université de Madrid (Espagne) : « Shifting fish-size baselines: an ongoing zooarchaeological research goal »         
  • 15 h 00 -15 h 30 : Poul HOLM, Historien de l’environnement, Trinity collège de Dublin (Irlande) : « Marine Resource Pathways across the Atlantic (1450-1790) »                         
  • 15 h 40-16 h 10 : Frida LASRAM (visioconférence), Biologiste, LOG Wimereux (France) : « L'approche écosystémique en Méditerranée : comment concilier exploitation durable des ressources vivantes marines et conservation de écosystèmes ? »

Pause

  • 16 h 50-17 h 20 :  Céline ARZEL (visioconférence), Écologue, université de Turku (Finlande) : « Le brunissement des eaux de surface »    
  • 17 h 20-17 h 50 : Pascale RICARD, Juriste, Aix-Marseille université (France) : « Le droit international à l’épreuve de la conservation de la biodiversité dans les espaces maritimes internationaux »

Vendredi 20 mai 2022

9 h 15 – 9 h 30 :  Accueil

Session 5 :   Activités maritimes & transferts d’espèces

Le développement historique des activités maritimes est le miroir de la globalisation progressive de l’Humanité. La mise en relation des espaces maritimes a entraîné la découverte de variétés ou même d’espèces inconnues de la part des sociétés littorales. Les dynamiques de transfert d’espèces ont pu faire l’objet d’actions organisées ou concertées mais elles prennent aussi très souvent la forme de transports accidentels et d’acclimatations incontrôlées.

Modération : Yves-Marie PAULET, Biologiste, Université de Bretagne occidentale

  • 9 h 30-10 h 00 : Michael-W. SERRUYS, Historien, Vrije Universiteit Brussel (Belgique) : « Les tarets : espèces indigènes ou espèces introduites? L'infestation des tarets le long des côtes des Pays-Bas (Flandre, Zélande, Hollande & Frise) au XVIIIe siècle »
  • 10 h 10-10 h 40 : Philippe GOULLETQUER, Ifremer (France), « Espèces exotiques et transport maritime »
  • 10 h 50-11 h 20 : Christine PAILLARD, Biologiste, Université de Bretagne occidentale (France) : « Épizooties marines associées à des microorganismes bactériens du genre Vibrio dans un contexte de développement des activités maritimes et du changement climatique »
  • 11 h 30-12 h 00 : Jim CLOERN, Écologue, U.S. Geological Survey (États-Unis) :  « Global Change where Oceans meet Land" »

Comité scientifique

(par ordre alphabétique des établissements) : 

  • Dr.Daniel Faget (Aix-Marseille université)
  • Dr.Caroline Le Mao (Université de Bordeaux)
  • Dr.Sylvain Laubé, Dr.Pascal Le Floc’h, Pr.Yves-Marie Paulet (Université de Bretagne occidentale) 
  • Dr.Christophe Cérino, Pr.Sylviane Llinares, Pr.Mathias Tranchant (Université de Bretagne-sud) 
  • Pr.Luca Lo Basso (université de Gênes) 
  • Pr.Bruno Marnot, Dr.Laurence Trannoy (université de La Rochelle) 
  • Dr.Jean de Préneuf (université de Lille)
  • Dr.Mohamed Maanan, Dr.Frantz Mynard (Université de Nantes)
  • Pr.Silvia Marzagalli (université Côte d’Azur)
  • Pr.Thierry Sauzeau (Université de Poitiers)
  • Dr.Catherine Dupont, Pr.Marie-Yvane Daire (Université de Rennes 1) 
  • Dr.Patrick Boureille, Dr.Magali Lachevre (Service historique de la Défense)

Comité d’organisation

  • Dr.Catherine Dupont (Université de Rennes I)
  • Pr.Sylviane Llinares (Université de Bretagne-sud) 
  • Pr.Silvia Marzagalli (université Côte d’Azur) 
  • Dr.Christophe Cérino (Université de Bretagne-sud)
  • Pr.Luca Lo Basso (université de Gênes) 
  • Pr.Yves-Marie Paulet (Université de Bretagne occidentale)
  • Pr.Thierry Sauzeau (Université de Poitiers) 
  • Pr.Mathias Tranchant (Université de Bretagne-sud)

                               

Orte

  • Maison des Sciences de l'Homme - 25, Avenue François Mitterrand
    Nizza, Frankreich (06000)

Veranstaltungsformat

Veranstaltung vor Ort


Daten

  • Mittwoch, 18. Mai 2022
  • Donnerstag, 19. Mai 2022
  • Freitag, 20. Mai 2022

Schlüsselwörter

  • changement global, anthropocène, histoire globale, histoire connectée

Kontakt

  • IVe congrès du Gis d'Histoire & Sciences de la mer
    courriel : chsm2022 [at] histoire-sciences-mer [dot] org

Informationsquelle

  • Christophe CÉRINO
    courriel : christophe [dot] cerino [at] univ-ubs [dot] fr

Lizenz

CC0-1.0 Diese Anzeige wird unter den Bedingungen der Creative Commons CC0 1.0 Universell .

Zitierhinweise

« Espaces maritimes, temporalités et changements globaux », Kolloquium , Calenda, Veröffentlicht am Freitag, 15. April 2022, https://doi.org/10.58079/18p5

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search