HomeExplorer les formes du visible. Lectures croisées de Philippe Descola

HomeExplorer les formes du visible. Lectures croisées de Philippe Descola

*  *  *

Published on Friday, April 22, 2022

Abstract

La figuration n’est pas tout entière livrée à la fantaisie expressive de ceux qui font des images. On ne figure que ce que l’on perçoit ou imagine, et l’on n’imagine et ne perçoit que ce que l’habitude nous a enseigné à discerner. La parution du dernier ouvrage de Philippe Descola est l'occasion d'explorer les chemins par lesquels nous concevons l'ossature et le mobilier du monde en fonction de notre appartenance à l'une des quatre régions de l'archipel ontologique définies par l’anthropologue : animisme, naturalisme, totémisme ou analogisme.

Announcement

Présentation

Cette journée d’étude de la chaire Laudato si’. Pour une nouvelle exploration de la terre du Collège des Bernardins propose de discuter avec l’éminent anthropologue, Philippe Descola, de son dernier ouvrage, Les formes du visible, paru aux éditions du Seuil (2021), en faisant dialoguer philosophes, théologiens, historiens, historiens de l’art et anthropologues.

La figuration n’est pas tout entière livrée à la fantaisie expressive de ceux qui font des images. On ne figure que ce que l’on perçoit ou imagine, et l’on n’imagine et ne perçoit que ce que l’habitude nous a enseigné à discerner.

La parution du dernier ouvrage de Philippe Descola est l’occasion d’explorer les chemins par lesquels nous concevons l’ossature et le mobilier du monde en fonction de notre appartenance à l’une des quatre régions de l’archipel ontologique définies par l’anthropologue : animisme, naturalisme, totémisme ou analogisme.

Cette journée d’étude se propose de discuter la richesse et la diversité d’un livre qui, tout en posant les fondements d’une anthropologie de la figuration, invite à « provincialiser » l’art occidental. Il s’agira de dresser un premier bilan de la réception de l’ouvrage Les formes du visible, d’esquisser les perspectives plurielles ouvertes par Philippe Descola pour repenser la plasticité des formes de figuration et la puissance d’agir des images, mais aussi de réfléchir à la manière dont ces dernières révèlent de multiples formes d’« être-au-monde ».

La journée d’étude sera rythmée par des commentaires croisés d’une œuvre, des tables rondes, des conférences et une séance de travail collectif autour d’extraits du livre. Journée d’étude sous la co-direction de Grégory Quenet, historien de l’environnement, Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines Paris-Saclay ; titulaire de la chaire Laudato si’. Pour une nouvelle exploration de la terre, du Collège des Bernardins, P. Olric de Gélis, théologien, directeur du Pôle de recherche du Collège des Bernardins et P. Frédéric Louzeau, théologien.

Programme

9h-9h15 Accueil

9h15-9h30 Mot d’introduction

  • Par Grégory Quenet, titulaire de la chaire Laudato si’. Pour une nouvelle exploration de la terre du Collège des Bernardins ; historien de l’environnement, professeur des universités, Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (Paris-Saclay)

9h30-10h30 conférence de Philippe Descola

10h30-12h30 Panel 1

  • 10h30-10h50 : Rendre sensible les points de vue des autres qu’humains, Estelle Zhong Mengual, historienne de l’art

10h50-11h20 Pause

  • 11h20-11h40 : Fluidité des images, Jérémie Koering, professeur d’histoire de l’art moderne, Université de Fribourg

11h40-12h30 Table ronde

  • avec les intervenants et Philippe Descola

12h30-14h Pause

14h-15h30 Panel 2

  • 14h-14h20 : Les « machines célibataires » : tableaux de la parenté humaine avec les machines chez Duchamp, Picabia et de Chirico, Arnauld Pierre, professeur en histoire de l’art contemporain, Centre André Chastel Sorbonne Université, Paris
  • 14h20-14h40 Conférence, Nastassja Martin, anthropologue

14H45-15H30 Table ronde

  • Avec les intervenants et Philippe Descola

15h30-16h Pause

16h-17h30 Panel 3

  • 16h-16h20 Conférence, Maxime Deurbergue, historien de l’art ; doctorant en théologie dogmatique
  • 16h20-16h40 conférence : mondiation et figuration : l’enjeu de la mise en IMAGE, Carole Maigné, philosophe
  • 16h40-17h conférence : Quel analogisme pour l’art médiéval ? Pierre-Olivier Dittmar, historien, maître de conférences à l’EHESS, membre du Groupe d’Anthropologie Historique de l’Occident Médiéval (GAHOM)

17h-17h45 table ronde

Avec les intervenants et Philippe Descola

  • 17h45-18h conclusion

18h cocktail

Informations pratiques

Pour suivre le colloque à distance, il suffit de se connecter à la chaîne You Tube du Collège des Bernardins ou se connecter via le site www.collegedesbernardins.fr sans inscription préalable.

Places

  • Grand auditorium - Collège des Bernardins 20, rue de Poissy
    Paris, France (75)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Wednesday, June 08, 2022

Keywords

  • images, visible, nature, ontologie, art, monde, animisme, naturalisme, totémisme, analogisme

Contact(s)

  • Cecile Baguenault
    courriel : cecile [dot] baguenault [at] collegedesbernardins [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Cecile Baguenault
    courriel : cecile [dot] baguenault [at] collegedesbernardins [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Explorer les formes du visible. Lectures croisées de Philippe Descola », Study days, Calenda, Published on Friday, April 22, 2022, https://doi.org/10.58079/18q1

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search