HomeContrat doctoral « La vie secrète des paysages : Mémoires des écosystèmes en tension (Projet MEET) »

HomeContrat doctoral « La vie secrète des paysages : Mémoires des écosystèmes en tension (Projet MEET) »

*  *  *

Published on Monday, May 02, 2022

Abstract

L’université Paris Lumières et le labex Les passés dans le présent (PasP) recrutent un·e allocataire doctorant·e à compter du 1er octobre 2022 et pour trois ans dans le cadre d’un contrat doctoral affecté au projet MEET (La vie secrète des paysages : Mémoires des écosystèmes en tension). 

Announcement

Présentation générale

La ComUE Université Paris Lumières a été créée en 2014 (décret n°2014-1677 du 29 décembre 2014). Elle œuvre sur l’ensemble des disciplines de sciences humaines et sociales et s’intéresse aussi à d’autres domaines en sciences exactes ou du vivant (biologie, informatique, mathématiques, etc., en rapport notamment avec l’intelligence artificielle). La ComUE Université Paris Lumières porte un intérêt manifeste aux humanités numériques et s’inscrit dans la dynamique dite de « science ouverte ».

La ComUE Université Paris Lumières se compose de trois membres fondateurs : l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, l’Université Paris Nanterre et le CNRS. À ces membres s’ajoutent des établissements statutairement « associés » qui ont rejoint l’Université Paris Lumières par conventions de partenariat ; les voici : l’Académie Fratellini, les Archives Nationales, la Bibliothèque nationale de

France, le Centre d’études, de documentation et d’information d’action sociale – CEDIAS-Musée Social, le Centre des Arts d’Enghien-les-Bains, le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, l’École Nationale Supérieure Louis-Lumière, l’ETSUP école de travail social, l’Institut National Supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes Handicapés et les Enseignements Adaptés (INSHEA), l’Institut national de l’audiovisuel (INA), le Musée d’archéologie nationale (Saint-Germain-en-Laye), le Musée du Louvre, le Musée national de l’histoire de l’immigration – Palais de la Porte Dorée, la Maison des cultures du Monde, le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, le Pôle Sup’93 (école de formation des artistes).

Par sa composition, l’Université Paris Lumières aborde les dimensions muséales, patrimoniales et archivistiques de la société et de ses productions, particularité unique en France. Elle s’investit également dans la réflexion autour du travail social et de ses implications.

Pour plus d’informations

Le labex Les passés dans le présent est un programme scientifique collaboratif, au long cours.Porté par l’université Paris Nanterre avec l’université Paris 8, le CNRS, l’université Paris Lumières (COMUE) et l’université Paris1 Panthéon Sorbonne, le labex Les passés dans le présent est fondé sur une pratique internationale, inter-institutionnelle et collaborative. Il fait de la professionnalisation des étudiants dans le secteur culturel (innovation numérique, patrimoine, prospective) et du soutien aux jeunes chercheurs une priorité.

Comment forger de nouvelles manières de porter son regard vers le passé et vers le futur, qui nous permettraient de faire face aux défis de notre temps ? La question émane des travaux du labex Les passés dans le présent, qui ont évolué, depuis 2012, vers une expertise scientifique reliant le passé, le présent et le futur. Son approche, ancrée dans les sciences humaines et sociales et les humanités numériques, s’enracine aussi dans les exceptionnelles collections et ressources documentaires des grandes institutions culturelles partenaires : BnF, Archives nationales, INA, musée du quai Branly-Jacques Chirac et musée d'Archéologie nationale. 

Portant un regard à la fois rétrospectif et prospectif sur les relations des sociétés à leur passé et leur futur, le labex Les passés dans le présent se constitue en un véritable pôle interdisciplinaire, qui appréhende toutes les époques, des plus anciennes aux plus contemporaines, de la Préhistoire au temps présent, et toutes les aires géographiques dans une perspective comparatiste et plurilingue.

Pour découvrir le labex Les passés dans le présent

Profil de poste

La thèse menée au sein de MEET sera rattachée à l’un des laboratoires de l’école doctorale 395 de l’Université Paris Nanterre.

Informations concernant le contrat doctoral

  • Durée : 3 ans;
  • Début du contrat : rentrée universitaire 2022-2023;
  • Rémunération : forfait brut mensuel : 1866€/mois (rémunération en vigueur au moment de la publication de l’annonce). 

Des missions complémentaires d’enseignement seront possibles, selon les règles en vigueur à l’Université où sera inscrit.e le.la doctorant.e.

Critères d’éligibilité

  • Peuvent être candidat.e.s des étudiant.e.s non encore inscrit.e.s en thèse et qui ont soutenu leur mémoire de Master 2 à la date de dépôt des candidatures.
  • Peuvent être candidat.e.s des étudiant.e.s ayant poursuivi leur cursus universitaire en France ou à l’étranger.
  • Un dossier de candidature proposant une co-direction (entre 2 directeur.trice.s, entre 2 unités de recherche et/ou selon une approche pluri-disciplinaire) est autorisé
  • Les co-tutelles avec des universités françaises ou étrangères sont également bienvenues.

Critères de sélection

Les critères de sélection pour ce contrat doctoral seront les suivants :

  • la qualité scientifique du dossier (clarté de la problématique, méthodologie et modalités de mise en œuvre) ;
  • la qualité du parcours du ou de la candidat.e ;
  • l’adéquation entre le ou la candidat.e, son projet de thèse et le profil du contrat doctoral « MEET» ;
  • la maîtrise du français et de l’anglais courants.
  • Capacité à travailler dans des espaces géographiques, linguistiques et culturels variés.

Modalités de sélection

Le jury évaluateur sera composé des personnes suivantes :

  • 2 membres mandatés par le Labex Les passés dans le présent ;
  • Le responsable scientifique du Labex Les passés dans le présent
  • 1 membre mandaté par le Collège doctoral de la ComUE UPL (un des deux co-directeur.trices) ;
  • Un.e représentant.e de l’équipe de présidence de la ComUE Université Paris Lumières, qui préside le jury.

Les auditions sont prévues en présentiel au siège de l’Université Paris Lumières, 75013 PARIS. Cette modalité pourra être modifiée en fonction des directives ministérielles en lien avec la pandémie de la COVID19.

Modalités de candidature

Les candidat.e.s qui souhaitent postuler au présent contrat doctoral de la ComUE UPL et du Labex Les Passés dans le présent doivent communiquer un dossier composé des pièces suivantes :

  1. Le dossier de candidature complété (dont le projet de thèse : 10 000 signes maximum. Police Time, taille 12, bibliographie sommaire incluse. Attention : par souci d’égalité, les pages supplémentaires seront retirées du dossier) ;
  2. Un curriculum vitae académique (2 pages maximum) ;
  3. Une lettre de motivation (3 000 signes maximum) ;
  4. Le relevé des notes de Master ;
  5. Le diplôme de master ou, à défaut, l’attestation de soutenance ;
  6. Le mémoire de Master (en .pdf) ;
  7. L’avis motivé du directeur ou de la directrice de thèse pressenti.e ;
  8. L’avis motivé de la direction de l’unité de recherche d’accueil.

Le dossier de candidature sera envoyé sous forme électronique au format .pdf (un seul fichier portant le nom du candidat) sur l’adresse suivante : pasp.allocations22@passes-present.eu

avant le lundi 20 juin 17h00.

Dans « l’objet » de ce mail, prière de préciser expressément comme selon l’exemple suivant : Candidature-DOC-MEET

Un accusé de réception sera expédié par la suite.

Calendrier

  • Publication de l’appel à candidatures : vendredi 22 avril 2022
  • Date limite de dépôt des candidatures : lundi 20 juin 2022 à 17h00 (horaire Paris)
  • Présélection des candidatures : entre le 21 juin et le 28 juin 2022
  • Annonce de la pré-sélection des candidat.e.s : 28 juin 2022
  • Auditions : entre le 5 et le 8 juillet 2022
  • Pré-annonce des résultats : le 8 juillet 2022
  • Confirmation des résultats : septembre 2022
  • Prise de poste : 1er octobre 2022 

Contacts

Pour toute demande de renseignements complémentaires au sujet de cet appel à candidatures (hors définition du projet scientifique de la thèse), écrire à l’adresse suivante : pasp.allocations22@passes-present.eu

Pour contacter l’équipe scientifique du projet MEET, merci de contacter :

  • David Picherit :  david.picherit[at]cnrs.fr
  • Ou Frédéric Landy : landy.frederic[at]parisnanterre.fr

« Le projet MEET du labex Les passés dans le présent »

Contexte du projet de recherche

Conduit sous la direction de David Picherit, au sein du Labex Les passés dans le présent, le projet La vie secrète des paysages : Mémoires des Ecosystèmes en Tension (MeeT) vise à mettre en place des dispositifs expérimentaux explorant les dimensions visibles ou cachées des écosystèmes. À l'heure où il est essentiel d'adopter sur l'Anthropocène de nouvelles perspectives, ce projet développe des approches inédites des mémoires environnementales et teste des formes de dialogue et de sensibilisation entre scientifiques, artistes, muséographes, militants et habitants. MeeT expérimente des méthodes et des terrains qui permettent d’appréhender les façons dont les humains investissent les paysages en tenant compte de leur vie cachée ou de l'invisibilité de leurs processus de régénération ; et les manières dont les arbres, l'eau ou encore la terre sont porteurs de mécanismes mémoriels propres.

Nous explorons ainsi la frontière incertaine entre information et mémoire, à l’interface entre la capacité des milieux à stocker et transmettre des informations sur leur évolution, les modes et techniques de captation déployés par les humains, et les processus sociaux et politiques de redistribution de mémoire à ces milieux. MeeT vise à susciter des connexions parfois improbables entre des milieux et leurs composants à l’agentivité variable, et une multitude de sources, de matériaux, d’entités invisibles, d’acteurs humains et non humains.

Au-delà d’un milieu en particulier – l’eau, les forêts… –, MeeT s’intéresse aux dispositifs qui permettent de capter des informations ou des sensibilités (micros, sondes, ou observation des danses d’abeilles...), et d'imprégner de mémoire des milieux naturels (rituels, poèmes, ou relevés scientifiques), ou de les charger d’histoire. Le projet explore ainsi les techniques de captation et de restitution pour transmettre des dimensions cachées des paysages et/ou des aspects invisibles des relations avec des non-humains (végétaux, animaux, eau, éléments cosmo-telluriques, etc.). Il s’agit aussi de discuter des modalités contemporaines de restitution dans et hors des espaces muséographiques, pour mettre en avant des formes nouvelles d’interpellation du public autour des mémoires environnementales. Cette perspective invite à examiner les dispositifs de transactions hybrides et vernaculaires entre les mécanismes naturels de transmission de l'information dans un écosystème et la formation de mémoires environnementales par le biais de médiations sociopolitiques.

Ce projet met pour l’heure en lien des anthropologues, géographes, designers, conservateurs et archivistes.

Il s’inscrit dans la thématique Mémoire des milieux : traces, territoires, intraçables du Labex en encourageant des formes d’enquête, de cartographie expérimentale et critique, ou encore des dispositifs de captation sensoriels explorant les frontières de la mémoire (auditive, visuelle, haptique, etc.). En partenariat avec la Science Gallery (Bangalore), le National Institute of Design (Ahmedabad) et le Museum National d’Histoire Naturelle (France), nous développons des ateliers de réflexion-expérimentation sur les modes de captation – avec l'atelier du labex La Terre sur Ecoute – pour initier d'autres modes de lecture des paysages. Nous testons aussi des expériences scénographiques dans et hors des espaces muséographiques en revitalisant des fonds d’archives éclatés, pour sensibiliser aux dimensions cachées des écosystèmes. Nous menons enfin un terrain-pilote d'expérimentation au Kérala (Inde), revisité à partir des archives et des collections jamais liées entre elles (ethnographies, pollens, herbier, cartes).

Partenaires du projet 

  • Institut Français de Pondichéry, Inde.
  • Science Gallery, Bangalore, Inde.
  • National Institute of Design, Ahmedabad, Inde.

Encadrement du doctorant 

Le doctorant ou la doctorante sera co-encadré.e par un membre de l’équipe MeeT et/ou un membre de l’ ED 395 Espaces, Temps, Cultures.

Recherche confiée au doctorant

Le ou la candidat.e devra proposer un projet de recherche fondé sur l’un des thèmes du projet MeeT (dispositifs de captation des informations, attribution de propriétés sacrées ou mémorielles aux paysages, restitution des mémoires environnementales).

Cette recherche visera à porter un regard critique sur les relations entre mémoire et information, en documentant les transformations dans le temps et l’espace des captations du monde environnant. Le ou la candidat.e pourra articuler terrain ethnographique et réflexion sur les modalités de restitution et d'archivage, pour penser les liens entre données de terrain et archives “classiques ».

Il ou elle pourra aussi s’appuyer sur les activités et les ressources de l’un de nos partenaires : archives et collections (cartes, herbier, pollens, écologie forestière, ethnographies, etc.) à l’Institut français de Pondichéry ; école de design à Ahmedabad ; Science Gallery à Bangalore ; Museum National d’Histoire Naturelle. Le doctorat sera mis en lien avec les travaux portant sur les Humanités numériques, dans une optique de conservation et de valorisation des archives et des collections.

Profil du doctorant

Le profil disciplinaire du ou de la doctorant.e est ouvert à des anthropologues, des historiens des sciences et des techniques, des géographes, des sociologues, des designers/historiens de l’art titulaires d’un diplôme de M2.Le descriptif du projet et le formulaire de candidature sont joints à cette annonce. L'appel à candidatures est également publié en anglais sur le site du labex Les passés dans le présent.

Places

  • Nanterre, France (92)

Date(s)

  • Monday, June 20, 2022

Keywords

  • mémoire environnementale, espace muséal, humain, non humain, temporalité, patrimoine

Contact(s)

  • Marina EGIDI
    courriel : marina [dot] egidi [at] parisnanterre [dot] fr

Information source

  • Marina EGIDI
    courriel : marina [dot] egidi [at] parisnanterre [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Contrat doctoral « La vie secrète des paysages : Mémoires des écosystèmes en tension (Projet MEET) » », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Monday, May 02, 2022, https://doi.org/10.58079/18st

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search