HomeLes rencontres de la recherche - RR2022

HomeLes rencontres de la recherche - RR2022

*  *  *

Published on Tuesday, May 03, 2022 by Lucie Choupaut

Summary

Partez à la découverte des recherches scientifiques effectuées à la Sorbonne Nouvelle, l’importance des sciences humaines et sociales dans la vie quotidienne et partagez la passion de nos chercheurs pour leur métier à travers de multiples ateliers, débats, conférences, jeux, parcours des sens, quiz, spectacles, speed searching, projections vidéos, expositions…

Announcement

Programme

18 mai 2022

Ouverture et présentation 10:00 - Accueil des participant.e.s et pause café

Atelier de désapprentissage de "la langue" 10:30 à 12:30 - La Fabrique de la Recherche

  • Jeu / Kit de désapprentissage 15 places maximum : inscription par mail - myriam.suchet@sorbonne-nouvelle.fr

Kit conçu par Myriam Suchet dans le cadre d'un programme de recherche IUF, réalisé en complicité avec Alice Ferré et Élise Gabriel (Les Tables des Matières).

Nous évoluons trop souvent dans "la langue" comme un poisson qui serait persuadé que son aquarium est un milieu naturel... Pour se libérer de ces parois aux allures de frontières, venez pratiquer quelques assouplissements et autres réchauffements du bocal à l'aide d'un "kit de désapprentissage". Par les nouvelles lunettes qui nous pousseront sur le nez, le "s" d'en français se lit comme une marque de pluriel, et le FLE se dit "français langue étrangée"... Bienvenue !

Myriam Suchet enseigne, cherche, et se perd beaucoup. MCF en littératures francophones à la Sorbonne Nouvelle, elle y dirige le Centre d'études québécoises (CEQ, THALIM). Sa recherche-action-création consiste à traduire du français aux français dans le cadre de l’Institut Universitaire de France.

Le plurilinguisme … Pourquoi ? Comment en faire une histoire ?,10:30 à 12:30 - Salle Claude Simon

  • Exposés théoriques, capsules vidéo, activités réflexives et propositions créatives

Intervenant.es : Muriel Molinié, Jade Tognet, Perrine Chambon, Xialong Ma 

Comment rendre visibles le plurilinguisme des individus, les usages « métissés » des langues chez les personnes « ordinaires », leur diversité, leurs pluri-migrations à travers le monde : France, Amérique Latine, Nouvelle Calédonie, Antilles Françaises, Afrique du Nord, Chine, etc … ?  Alternant brefs exposés théoriques, capsules vidéo, activités réflexives et propositions créatives, les animatrices et animateurs de l’atelier sensibiliseront les participants aux enjeux contemporains des démarches sociobiographiques, à l’interface de l’éducation, des arts et des sciences humaines (sciences du langage, didactique des langues, sciences de l’éducation).

Table ronde Migrations 10:30 à 12:00 - Salle Athéna

Modérée par Abdelhafid Hammouche (Professeur des Universités à Lille 1 et au Clersé-CNRS, Centre Lillois d'Etudes et de Recherches Sociologiques et Economiques).

Intervenant.es : Anthony Blanc (Doctorat à l'IRCAV - Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel - répresentations audiovisuelles des migrant.es), Safaa Monqid (Maître de conférences, Département Etudes orientales et chercheuse CEAO - Centre des Etudes Arabes et Orientales - EA 1734 - genre et migrations), Dzianis Kandakou (Chercheur invité programme PAUSE), Giulia Calderoni (Doctorante contractuelle en Histoire à l’IHEAL - éxil), Kateryna Lobodenko (Chercheuse associée à l'Institut de Recherche sur le Cinéma et l'Audiovisuel (IRCAV).

Face à l'exode des réfugiés ukrainiens vers l'Europe, la réponse européenne a été une ouverture générale, et même les pays qui ont historiquement tenu des positions rigides contre l'accueil des réfugiés et des migrants ont adopté une éthique de solidarité et d'ouverture. Cette incohérence a ainsi montré que la représentation de l'Autre change selon le regard que l'on porte sur lui, ce qui pose des problèmes éthiques, culturels, sociaux et politiques. Face à la complexité posée par ces questions, l'idée est de réunir des professeur.es, des chercheur.es et des doctorant.es de la Sorbonne Nouvelle aux différentes perspectives pour ouvrir un débat qui puisse impliquer un public de non-spécialistes afin de réfléchir à une société plus inclusive et plus accueillante.

Walk, Hands, Eyes (a city) 10:45 à 12:45 - L'appart' de la Recherche

  • Atelier artistique

12 places maximum : inscription par mail - guido.furci@sorbonne-nouvelle.fr

Examinant les relations entre l’activité de percevoir et celle d’imaginer, la pratique de Myriam Lefkowitz (Artiste chorégraphique) cherche à créer les conditions d’une expérience de perception augmentée. Elle conçoit des situations générées par la rencontre directe entre artistes et visiteurs. Basées sur les savoirs sensoriel et kinesthésique issus de la danse et des pratiques somatiques, ces expériences cherchent à créer une crise artificielle qui permet de questionner et parfois déplacer nos régimes de sensation et de perception habituels, ainsi que la manière dont nous nous situons par rapport à nos environnements.

Myriam Lefkowitz s’intéresse tout particulièrement aux modes d’attention qui émergent de formes de communication non verbale. En se concentrant sur le phénomène haptique et sur la fermeture des yeux, elle souhaite déployer et partager les ressources contenues dans les états liminaux entre le sommeil et la veille. Son travail a été présenté à la 55ème biennale de Venise ("Oo", Pavillon lituanien et chypriote), au CAC Vilnius, à Med15 (Medellin), à Garage (Moscou), au Creative Time Summit (Stockholm), à Situations (Bristol), à la Talbot Rice Gallery (Edimbourg), à la Fondation Kadist (Tokyo et San Francisco), au Kaaitheater (Bruxelles)...

Speed searching (durée 20 min) 11:20 / 14:20 / 15:20 / 16:20 - Le Bistrot de la Recherche

Sur le modèle du speed-dating, le public pourra échanger avec des chercheur.e.s durant 5 minutes, puis changer de place pour rencontrer une nouvelle personne et ainsi de suite.

Participant.es : Guido Furci, My-Linh Dang, Solène Audebert-Poulet,Tristan Dominiguez, Viviana Gobbato, Laurence Harris, Eliette Soulier, Sacha Peluchon, Muhammed Hussein Mousavinasab, Dzianis Kandakou, ...

Quiz linguistique (durée 20 min) 13:00 / 14:00 / 17:00 - Salle Athéna

Intervenante : Anais Vajnovszki, doctorante au LaTTiCe - Langues, Textes, Traitements informatiques, Cognition - UMR 8094

Partez à la découverte du langage humain avec une activité interactive et accessible à tous.tes !

Grâce à ce petit quiz, nous découvrirons ensemble comment notre cerveau analyse les mots qu’il voit pour la première fois. Vous verrez qu’il est très facile de comprendre des mots nouveaux, et même des mots inventés, grâce à des principes de généralisation que nous appliquons au quotidien, sans même nous en rendre compte. 

Parcours des sens 13:00 à 18:00 - Le jardin de la Recherche

Découvrez les recherches et échangez avec nos chercheur.e.s tout en éveillant vos sens (présentations de moins de 10 min)

Voir

  • Le Monstre, l'Autre ou le Même ?

Anne-Claire Soussan, Maud Pérez-Simon et Bénédicte Milland-Bove, chercheuses du CERAM (Centre d'Etudes et de Recherches Antiques et Médiévales, EA 173) vous convient dans leur modeste cabinet de curiosité, à la découverte d'images et d'objets autour de la thématique du monstrueux, de l'Antiquité au Moyen Age d'hier et d'aujourd'hui : coupes, vases, sceaux, maquettes de plafonds peints, miniatures et reproductions de manuscrits, albums ou livres de jeunesse médiévalisants. Nous proposerons une approche ludique pour échanger autour de ces artefacts anciens ou modernes, en nous interrogeant sur les filiations et les ruptures, les points communs et les contrastes dans la représentation de cet Autre, mais aussi souvent de ce double héroïque, qu'est le Monstre.

  • CulturIA, pour une approche culturelle de l’intelligence artificielle

Carla Marand - Doctorante en Histoire de l’Art au Centre d’Histoire de Sciences Po et ingénieure d’études pour le projet ANR CulturIA. Le projet de recherche CulturIA réunit littéraires, sociologues et historiens pour proposer une approche culturelle de l’intelligence artificielle (IA). Grâce à différentes méthodes propres à chaque discipline, les chercheurs et chercheuses travailleront ensemble sur l’empreinte culturelle de l’intelligence artificielle dans les milieux scientifiques, littéraires et artistiques, de sa « préhistoire » jusqu’aux développements contemporains du deep learning. Ce projet est inédit alors que son urgence est imposée par l’ampleur des débats actuellement menés sur l’IA. Il associe l’équipe de CulturIA projet de l’Agence Nationale de la Recherche dirigé par Alexandre Gefen, directeur de recherche au CNRS, le laboratoire THALIM, le Centre Internet et Société du CNRS et l’Inria.

  • L'éclairage des musées et l'expérience du visiteur

Viviana Gobbato - Doctorante en Muséologie et Chargée d'Enseignement à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 

L’atelier s’inscrit dans mes recherches sur l’éclairage muséographique et l’expérience du visiteur. Plusieurs activités sont proposées afin de sensibiliser les publics au sujet de l’éclairage pour les œuvres d’art, et en conséquence sur la compréhension de celles-ci. Éclairer, en effet, n’est jamais un geste neutre. L’atelier mobilise également des lunettes eye-tracking dans le cadre d’une expérience avec le protocole de recherche REMINDIl s’agira de faire connaître au public une méthode d’évaluation de la réception en lien avec l'éclairage. Formulé par Daniel Schmitt pour saisir l’expérience sensible, cette méthode s’est déjà révélée efficace durant mes travaux de recherche à la Grande Galerie de l’Évolution et au Musée d’Art moderne de Paris.

  • Observer un morceau de rap chinois

Gregoire Bienvenu - Doctorant UFR Arts & Médias - Laboratoire IRMÉCCEN - Institut de Recherche Médias, Cultures, Communication et Numérique - EA 7546

Comment peut-on analyser la production culturelle contemporaine chinoise ? En observant les nombreux sens que les artistes véhiculent volontairement et involontairement dans leurs œuvres. Ainsi, étudier un morceau de rap chinois revient à s'intéresser à la langue, à la musicalité, et aux prestations scéniques, mais aussi à questionner les images qui sont véhiculées dans les clips vidéos, sur les réseaux sociaux, dans les médias, et qui participent à la narration d'une certaine histoire culturelle moderne. Et forcément, celle-ci est hautement politique.  

Écouter

  • « Brutal truth » ? Étudier l’amour pour la musique metal, ses raisons et ses conséquences

Gérôme Guibert - Maître de conférences en sociologie et chercheur à l'IRMÉCCEN - Institut de Recherche Médias, Cultures, Communication et Numérique - EA 7546A priori, écouter du métal ne va pas de soi. Selon l’enquête sur les pratiques culturelles du DEPS du ministère de la culture, c’est la musique préférée de 1% des français, alors même que c’est la musique la plus détestée de pres de la moitié d’entre eux. Ce statut particulier fait des auditeurs de métal un groupe à part, à la fois au sein de la communauté des amateurs de ce genre musical comme en dehors, au sein de l'espace public.

  • Voir et sentir les mots : la poésie comme expérience des sens

Henri Scepi, Professeur de littérature française à la Sorbonne nouvelle, spécialiste de poésie moderne et contemporaine, membre du Centre de Recherche sur les Poétiques du XIXe siècle On dit souvent que la poésie donne du relief et de la profondeur aux mots de tous les jours. Comment, précisément, le langage résonne-t-il et gagne-t-il en volume dans le poème ? On tentera sur ce point quelques expériences simples et éloquentes. A voir et à entendre, les mots de la poésie sont là pour en mettre plein la vue et plein la bouche. Il suffit de se laisser envahir par leur matière et leur énergie.

  • Faire revivre les voix du XVIIIe siècle

Dzianis Kandakou, chercheur au CERC - programme PAUSE Collège de France Et si les papiers de la police pouvaient parler ? Croisés avec les écrits littéraires, les rapports des inspecteurs du département du contrôle des étrangers révèlent des voix des auteurs oubliés ou méconnus du siècle des Lumières. 

  • Voix, visions, perceptions augmentées

Guido Furci, Maitre de conférences et chercheur au CERC - Centre d'Études et de Recherches Comparatistes - EA 172 et My-Linh Dang (doctorante en LGC, CERC / ED120) Que signifie voir au moyen d'une voix? De quelle manière les "humanités médicales" peuvent apporter des réponses à cette question et à d'autres questions analogues? Comment les humanités médicales peuvent-elles s'inscrire dans une démarche comparatiste? En quoi ce champ disciplinaire nous aide-t-il à mieux comprendre l'articulation entre voir, ressentir, percevoir et comprendre?

Sentir

  • Les odeurs, les mots, l'apprentissage

Cristelle Cavalla, Professeure des universités et chercheuse au DILTEC - Didactique des langues, des textes et des cultures - EA 2288 et Marie-Claire Lemarchand-Chauvin, docteure de l'USN.Des mots disent et décrivent des odeurs et des odeurs nous font dire des mots parfois inattendus. Quels sont-ils ? Comment décrire une odeur inconnue ? Comment retenir ces mots dans le cadre de l'apprentissage d'une langue ? Partons ensemble à cette découverte !

Stand développement durable : jeu + calculer son empreinte carbone

Goûter

  • Pouvez-vous deviner le jus de fruit ?

Muhammed Hussein Mousavinasab, doctorant en traductologie, ESIT.

Pour vous montrer comment nous comprenons les choses dans le monde de la science ou comment se fait la recherche scientifique, nous avons créé un petit exemple. Venez boire un jus de fruit et voyez si vous pouvez comprendre ce que c'est sans le voir ni le sentir.  

Toucher

Jean-Louis Georget, professeur à la Sorbonne Nouvelle, directeur du CEREG (Centre d’études et de recherche sur l’espace germanique)

Egidia Souto, Maître de conférences en littérature et art Portugal et Afrique et chercheuse au CREPAL - Centre de recherches sur les pays lusophones - EA 3421

  • Toucher sans toucher

Ian Fénelon (à gauche) : docteur en études théâtrales, metteur en scène, responsable du projet de théâtre robotique RUR2

Geoffrey Cheminot (à droite) : chercheur en études théâtrales, et roboticien au sein de l’IERR (Institut Européen de recherche en robotique)

L’interaction humain-robot au théâtre, ou plutôt l’illusion d’interaction est bien une réalité. En effet il Il est tout à fait possible d’agir sur les objets, et de les faire réagir, sans même les toucher. Grâce à de petits véhicules dits autonomes, et équipés de capteurs, il devient facile d’interagir (ou d’en donner l’illusion), et d’écrire un petit récit partagé entre l’homme et la machine. La question qui émerge alors, fascinante, est la suivante : un robot est -il un acteur ?

  • Jeu de données : le puzzle du balisage

Chiara Mainardi, Post-doc Développement Humanités Numériques et Science Ouverte - DiRVED

Qu'est-ce qu'une donnée ? Comment pouvons-nous voir, comprendre, valoriser et analyser une donnée ? Découvrons ensemble comment, à travers le toucher et la vue, vous pouvez apprendre à mettre en valeur des données de recherche et les rendre accessibles à la communauté. 

  • Toucher, caresser, deviner la matière

Les Presses Sorbonne Nouvelle

À quel sens pensez-vous si on vous parle de livres ? Quel sens allez-vous choisir ?Presque tous sont en exergue, l’accroche de la couverture attirera le regard, puis délicatement on prendra en main l’ouvrage, on caressera le papier, ce sera le toucher. Pour ceux qui aiment les livres, qui veulent s’approprier le texte, il est bon d’humer le papier, on va le sentir, fermer les yeux… puis rêver. Il était difficile de faire un choix, mais dans ce parcours des sens, nous avons privilégié le toucher, les couvertures sont différentes, le papier intérieur aussi, il fait parfois, souvent... référence à une matière. Touchez le livre, caressez-le pour ressentir l’émotion d’un effleurement entre la main et le livre.

A Tale of Research 13:30 à 14:00 - La Fabrique de la Recherche

Intervenant : Muhammed Hussein Mousavinasab, doctorant en traductologie, ESIT.

Avez-vous déjà pensé à la façon dont nous pouvons comprendre comment les scientifiques comprennent quelque chose de notre monde et créent des connaissances ? Nous l'appelons la méthodologie scientifique. Existe-t-il un moyen d'apprendre cette méthode autre que les méthodes d'enseignement conventionnelles ? "A Tale of Research" vous montrera comment l'apprendre indirectement en lisant une histoire ou regarder une pièce de théâtre.

Carnets de terrain en scène 14:30 à 16:00 - Salle Claude Simon

Performance-spectacle mise en scène par Marylise Aub, dramaturge et ethnographe, en partenariat avec l'IHEAL, la Sorbonne Nouvelle et le Campus Condorcet.Notre théâtre ethnographique interroge la relation à l’altérité rencontrée au cours de nos travaux de recherche en sciences humaines et sociales. À but autant performatif que pédagogique, les “Carnets de terrain en scène” se nourrissent des étudiant.es- chercheur.es qui y participent. La pratique artistique met en scène leurs travaux d’investigation, leurs journaux et carnets de terrain ; ceux-ci font écho aux écrits théoriques de chercheur.es éminents qui ponctuent le spectacle. Avec les étudiant.es de la Sorbonne Nouvelle et l'IHEAL : Marius Guyon, María José Bicenty Salcedo,Jonathan Coronel, Victoria Martinez, Anaïs Marcotte. Création visuelle : Hooman Hashemizadeh Durée du spectacle 50mn, suivi d’un débat avec le public

Émile Zola, artiste-photographe (durée 20 min) 14:40 / 15:40 / 16:40 - RDC accueil

Inscription par mail en précisant l'horaire souhaité (14:40 ou 15:40 ou 16:40) à expozola@sorbonne-nouvelle.fr

Visite commentée de l'exposition "Émile Zola, artiste photographe" par Bruno Martin, commissaire d'exposition (MAP) Exposition coorganisée par la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine (MAP) et l’Université Sorbonne Nouvelle Zola, photographe ? Si l’on connaît l’homme de mots, héraut du naturalisme en littérature, dont les romans cristallisent d’exceptionnelles qualités d’observation et d’analyse, on connaît moins bien l’homme d’images qui, entre 1894 et 1902, année de sa mort, pratiqua avec l’enthousiasme d’un néophyte et le sérieux d’un expérimentateur, l’art de la photographie...

Le chemin des mots : l’enfant dans la langue 15:30 à 16:30 - Salle Athéna

Projection documentaire / discussionIntervenante : Aliyah Morgenstern, professeure de linguistique et chercheuse à PRISMES - Langues, Textes, Arts et Cultures du Monde Anglophone - EA 4398

L’enfant n’apprend pas la langue dans les grammaires, mais dans les interactions avec ses interlocuteurs et dans le bain de langage qui l’entoure, il s’approprie des formes en contexte, il les saisit dans leur dynamique et les remet à son tour en mouvement. Grâce au documentaire réalisé par Valérie Deschenes qu’elle a produit dans le cadre d’un projet de recherche financé par l’Agence nationale de la recherche, Aliyah Morgenstern vous emmènera sur le chemin que prennent les enfants sourds et entendants pour s’approprier leur langue, que ce soit une langue signée ou parlée. Elle vous fera découvrir à la fois la vie des chercheurs et quelques-uns des jalons nécessaires à l’entrée de l’enfant dans la langue. La projection du documentaire sera suivie par une discussion avec la salle et la présentation du livre pour enfants co-écrit par Susie et Aliyah Morgenstern : La langue : comment tu as appris à parler. Les enfants sont les bienvenus.

« L’écriture féminine » et la création artistique (durée 30mn) 16:00 / 16:30 et 17:00 - La Fabrique de la Recherche

  • Atelier sur l'exploration du genre, de l’art et du féminisme engagé 6 places maximum

Intervenante : Katie Travers

Qu’est-ce qui fait que nous nous identifions comme femme ou homme ? Comment se construisent les masculinités et les féminités avec lesquelles nous interagissons dans nos vies quotidiennes ? Quel rapport à notre compréhension de soi ? Quel rapport à nos créations ? À partir de la définition de « l’écriture féminine » d’Hélène Cixous qui se retrouve dans son œuvre Le Rire de la Méduse et autres ironies, Katie Travers guidera les participants de son atelier à incarner « l’écriture féminine » pour participer à une libre expression de soi, par une exploration des définitions du genre, du féminisme et de la création artistique, tout en apprenant la philosophie de Cixous. Les participants seront guidés dans l’apprentissage du féminisme et puis libres de créer comme ils / elles souhaitent afin d’incarner l’écriture féminine. Tous niveaux — et tous genres — sont les bienvenu.e.s. Les hommes peuvent participer à « l’écriture féminine » comme les femmes. Il n’y a aucune nécessité d’avoir créé de l’art auparavant.

Mini conférence : Un robot est-il un acteur ? 17:00 à 17:30 - Salle Claude Simon

  • Conférence de 10 min suivi d'un débat

Geoffrey Cheminot, chercheur en études théâtrales, et roboticien au sein de l’IERR (Institut Européen de recherche en robotique), viendra défendre sa thèse selon laquelle, grâce aux progrès réalisés ces dernières années en IA et en électronique appliquée, un robot peut bel et bien être considéré comme un acteur à part entière.

Discours de clotûre du Président de l'Université Sorbonne Nouvelle 18:15 - Jardin de la Recherche

Informations pratiques

Entrée libre / inscription conseillée pour certains ateliers du matin et les visites commentées.

Vous pouvez nous prevenir de votre participation afin de mieux organiser cette journée et recevoir un rappel en remplissant le formulaire à cette adresse.

Places

  • 4, rue des Irlandais
    Paris, France (75005)

Event format

Full on-site event


Date(s)

  • Wednesday, May 18, 2022

Keywords

  • recherche

Contact(s)

  • Maison de la Recherche
    courriel : maisondelarecherche [at] sorbonne-nouvelle [dot] fr

Information source

  • Patrice Roland
    courriel : patrice [dot] roland [at] sorbonne-nouvelle [dot] fr

To cite this announcement

« Les rencontres de la recherche - RR2022 », Miscellaneous information, Calenda, Published on Tuesday, May 03, 2022, https://calenda.org/992113

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search